La vie au jour le jour

Une adulte qui pense encore être une enfant, qui élève deux jeunes ados en devenir

01 mai 2017

Zéro déchet

Le Zéro déchet à la maison

Je pense de plus en plus souvent à la démarche de base:

  • Refuse (refuser les emballages pas nécessaires, et amener ses propres sacs pour le vrac)
  • Re-use (réutiliser ce qu'on peut, les vieux habits se transforment)
  • Recycle (recycler ce qu'on n'a pas pu refuser)

Alors tous les gestes ZD ne m'appartiennent pas encore, comme

  • me balader avec des pots de verre pour acheter du fromage
  • Ne pas acheter des épinards bio emballés dans du plastique dans un supermarché.

Pourquoi? et bien voilà ce qui me gène le plus dans la démarche ZD:

  • le manque de choix et le manque d'étiquettes claires

Je m'explique.

C'est la même chose qu'avec la démarche de n'acheter que du bio. On finit par ne pas acheter ce qui est bon, et par être frustrée. En été, je m'aperçois me pas avoir manger de fraises parce que les fraises bio sont hors de prix. Quand je me retrouve au magasin pour faire les courses, je n'achète pas ce que je considère hors de prix.

IMG_2836

Pour le ZD ce n'est pas forcement le prix qui me pénalise mais le manque d'information sur les produits proposés. On trouve des produits divers, par exemple il y a bien des légumineuses diverses, mais ce ne sont pas forcèment des provenances qui me parlent, ou des ingrédients de biscuits clairement visibles, ou du chocolat de haut pourcentage... Du coup je me retrouve à frustrer devant le banc de dispenseurs, où on ne trouve pas forcement la liste des ingrédients facilement accessible.

Et je ne parle pas du liquide où le choix très restreint (une seule possibilité) me frustre. Alors oui, pour le détergent liquide, je vais m'aligner et prendre LE liquide vaisselle au citron alors que je préfère la lavande ou le pin. 

IMG_20170211_104912

Par contre pour le vin en vrac, je ne suis pas d'accord. J'aime le choix et je ne suis pas prête à abandonner mon choix parce que c'est du vrac. J'aime tester des vins de différentes provenances, sélectionnés par des experts... les laisser reposer dans la cave, aller choisir parmi les différentes bouteilles suivant le repas.

Pour les courses autres que les fruits et les légumes, les réflexes ne sont pas là. Je fais les courses dans des petits magasins du village comme le fromager ou le volailler. Pourtant je n'ai pas encore le reflexe d'aller avec mes contenants. Il faut dire que je fais encore les courses sans planifier la visite toute la semaine! Un jour en revenant du travail, je m'arrête et j'achète. Donc pour l'instant je prends le papier du volailler, qui permet de conserver la semaine sans périr. Idem pour le fromage.


Le ZD au travail

Pas facile à mettre en place puisqu'on sort de la cellule familliale. A la maison, il m'arrive souvent de ressortir du papier des poubelles de la maison pour les mettre dans le bac de recyclage papier. Parce que tous les membres de la famille ne sont pas encore complètement ralliés à la cause du ZD...

Mais au travail, il y a déjà le recyclage du papier, des bouteilles de soda, les économies d'électricité dans le bâtiment.

Nous avons des zones qui sont énergivores, car des serveurs informatiques disponibles à 100% dans des centres d'hébergement. Les économies d'échelle ont déjà été mises en oeuvre. On peut jouer sur les lumières, en n'en activant qu'une sur deux ou une sur trois; il y a déjà la détection de mouvements qui commande l'éclairage des salles, l'approvisionnement en énergie propre et recyclable, l'amélioration des nuisances sonores, ...

Pour les économies de plus petite taille:

  • les appareils en veille qui consomment quand même, comme les stations de docking. Très peu par station, mais sur toute la compagnie, la dépense d'energie commence à se remarquer.
  • les télévisions utilisées pour suivre les évènements spéciaux (débranchées en temps normal).
  • les machines à café professionnelles, qui ne sont pas arrétées pendant le week-end ou la nuit.
  • les machines à eau froide ou chaude, idem
  • les imprimantes et photocopieuses, idem

C'est dans le temps que les petites économies mises bout à bout, pourront compter.

Il faut pouvoir mettre en oeuvre des actions qui seront automatiques, qui ne demandent pas qu'une personne se rappelle de faire quelque chose pour le bien des autres.

 

Posté par texmex à 11:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 
Related Posts with Thumbnails