La vie au jour le jour

Une adulte qui pense encore être une enfant, qui élève deux jeunes ados en devenir

09 février 2016

Le compost

Depuis que nous avons commencé notre approche zéro déchet, le volume de matières compostées a augmenté. Alors il est important de connaitre les principes du compostage. C'est principalement une question d'équilibre entre les matières brunes et les matières vertes, c'est à dire entre le sec et l'humide. 

  • S’il y a trop de brun, il n’y aura aucune décomposition du tout, mais chez nous pas de risque puisque nous compostons maintenant tout ce qui est en trop dans la cuisine, donc il y a beaucoup de matières vertes. La matière brune peut être du papier ou du carton et peut représenter jusqu'à 75%, pour ma part c'est plutôt moins de 30% en hiver et plutôt 60% en été.
  • S’il y a trop de vert, ce sera trop humide et ça va pourrir au lieu de se décomposer. La matière verte est plutôt la tonte de pelouse récente en été et seulement les restes de la cuisine en hiver. J'y mets aussi le café et les coquilles d'oeufs.

Je ne composte pas la viande et le poisson, ni le fromage. D'abord nous n'en mangeons pas beaucoup à la maison et quand j'en cuisine enfin, il n'y a pas de restes :-) Chez nous pas de pesticide dans le jardin depuis plus de 8 années, donc pas de soucis, notre compost est bio :-)

Screen Shot 2016-02-26 at 19

Nous compostons à peu près un grand bol à salade par jour. Les bols IKEA sont parfaits pour ceci. J'accumule toute la journée et chaque matin, en hiver,  je sors le bol plein sur le balcon. Tous les 5 ou 6 jours, je prends les bols et m'occupe de mon compost en y déversant le contenu des bols et en remuant le tout autant que possible. Je passe les bols à la machine, et ainsi le compost dans la maison est toujours propre et ne sens pas mauvais. Ce rythme me convient bien en hiver. En été, je déverse le contenu du bol chaque jour dans le compost.

J'ai la chance d'avoir un compost au fond de mon jardin. En fait j'ai deux piles délimitées, ce qui me permet d'alterner l'utilisation d'une pile ou l'autre suivant la nature de ce que je composte. Par exemple en été je charge l'une de mes piles en herbe coupée, tandis que l'autre est le compost classique qui vient principalement de déchets de cuisine. Régulièrement je prends de la tonte d'herbe, qui a le temps de sécher, pour la mélanger avec mon compost principal. Et j'essaie de mélanger le contenu de mon composteur avec une bêche. Mais ce n'est pas facile vu la taille du composteur (plus de 80cm de hauteur!). Alors il est intéressant de mettre des brindilles dans le compost pour lui apporter un peu plus d'oxygène. 

Screen Shot 2016-02-26 at 19

En hiver, le compost a tendance à avoir froid. Suivant les températures, la décomposition est seulement ralentie ou carrément stoppée s'il fait en dessous de 0°C. Mais avant qu'il ne fasse 0°C à l'intérieur de votre compost, il faut qu'il fasse beaucoup plus froid à l'extérieur. En hiver, il semble préférable de ne pas remuer le compost. Donc entretien minimum en hiver. 

Je viens de trouver un site sur le compost qui semble regrouper toutes les connaissances sur le sujet. Et voici le guide du compostage de la communauté de communes du Pays de Gex.

Posté par texmex à 16:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 
Related Posts with Thumbnails