La vie au jour le jour

Une adulte qui pense encore être une enfant, qui élève deux jeunes ados en devenir

05 janvier 2012

La Ruche qui dit Oui

Bonne année 2012 à tous, il semble que ce soit une année de transition.  Alors commençons par notre approvisionnement en produits frais. 

Jusqu'à maintenant j'achetais tous mes produits frais chez les producteurs suisses ou dans mon épicerie locale bio Satoriz.

Cette année je fais enfin partie d'une AMAP, premier panier vendredi, je suis impatiente. Le principe de l'AMAP consiste en un abonnement qui me garantit de légumes toutes les semaines de l'année. 

Depuis quelques semaines je fais aussi partie d'une ruche de la Ruche qui dit Oui !... laruchequiditouiune villageoise a pris l'initiative de démarrer une ruche dans le village voisin, et je peux m'approvisionner en produits frais et locaux. Les légumes et des produits laitiers (bientôt de la viande) viennent d'un producteur de 30km, le miel vient des vilages alentour, et les olives viennent du Sud.  

Les produits dans ma ruche ne sont pas bio mais d'agriculture raisonnée, c'est à dire dans la mesure du possible sans pesticides... Donc prudence, les pommes sont trop belles pour être totalement sans produits chimiques. Les légumes de mon AMAP sont bio mais viennent de bien plus loin (environ 100km), le groupage des clients pour la distribution tous les vendredi soir rend la chose possible.

Le principe est vraiment simple, une vidéo vous aidera à comprendre tout le processus.

Le reportage réalisé sur Global Mag (Arte, 29/11/11) :

C'est vraiment simple, toutes les semaines, je commande pendant la semaine (jusqu'au samedi soir) les produits frais. Un interface sur Internet est mis à disposition, paiement par carte de crédit et liste des commissions éffectuées dans mon email. Le mardi suivant, je vais chercher mes produits dans le village voisin devant la maison de 'reine de la ruche'. Le système n'est pas gratuit pour tout le monde, les artisans qui viennent doivent reverser un pourcentage (20% il semblerait) de leur vente à la structure de La Ruche qui dit Oui! Pas négligeable mais toujours meilleur marché que le circuit de distribution habituel des magasins bio et autres supermarchés. Et tellement plus agréable pour les clients.

Posté par texmex à 10:26 - Actualités - Shopping - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Vraiment très intéressant. Ça fait un petit moment que ça me trotte d'acheter au plus près, directement au producteur mais par fainéantise, je ne le fais jamais mais tu viens peu être de me motivée!

    Posté par audrey, 06 janvier 2012 à 18:14
  • Oui pas toujours facile d'acheter local, j'habite dans une région ou les fermes disparaissent au profit de maisons individuelles. Et les Amap ne sont pas communes. Ce soir j'ai reçu mon premier panier avec cardons, poireaux, courge et saladine mache. Superbes cardons a éplucher, on va se régaler. les légumes viennent des Dombes.

    Posté par Texmex, 06 janvier 2012 à 19:10
  • Jamais mangé de cardon, quel goût ça à? tu le prépares comment?

    Posté par audrey, 06 janvier 2012 à 21:31
  • A Noël

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cardon
    C'est délicieux et très local. Ca se récolte généralement à Noel, et uniquement dans la région. Autour de Geneve, et du coté francais autour de geneve. Ce sont de grosses cardes (plus épais que les blettes, et ca a un gout d'artichaut tres discret. En général on les fait en gratin.
    Il faut d'abord les éplucher pour enlever les epines (petites mais resistantes) et les reserver dans de l'eau citronnee pour empecher l'oxydation jusqu'a cuisson dans l'eau. Et ensuite au four pour gratiner avec un peu de gruyère ou de comté suivant le coté de la frontière.

    Posté par texmex, 07 janvier 2012 à 11:11

Poster un commentaire







 
Related Posts with Thumbnails