La vie au jour le jour

Une adulte qui pense encore être une enfant, qui élève deux jeunes ados en devenir

09 novembre 2011

ARTE - Maladie à vendre: Les maladies fabriquées par l'industrie pharmaceutique

J'ai bu du petit lait en regardant le premier reportage. Commence le Professeur Philippe Even qui explique comment certaines maladies sont créées. De nombreuses interviews de médecins démontent  les processus par lequels l'industrie pharmaceutique conçoit elle-même les effets cliniques de leurs substances. Comment renouveler une substance qui passe dans le domaine public, en combattant de nouveaux symptômes... Tout le monde a le droit à l'information et ce reportage représente une voix inhabituelle dans le paysage médiatique d'aujourd'hui. Donc pour cette seule raison vous devez le regarder et vous informer.

Maladie à vendre visible pendant 7 jours donc jusqu'au 15 novembre.

"Jusque dans les années 1980, l'industrie pharmaceutique orientait ses efforts vers la guérison des maladies existantes, même si les pathologies affectant les populations pauvres, comme la malaria, étaient négligées parce que peu rentables. Désormais, la tendance s'est inversée. Pour garantir leurs retours sur investissement et recycler leurs médicaments, les firmes inventent des pathologies sur mesure, si possible chroniques. Une publicité déguisée en information médicale, doublée d'un intense lobbying, se charge de les "vendre" au grand public et aux praticiens. Ce film - auquel l'industrie a refusé de participer - démonte les mécanismes d'une médecine sous l'emprise du marché." Visible pendant 7 jours donc jusqu'au 15 novembre.

Un autre reportage passionnant: Mediator visible pendant 7 jours donc jusqu'au 15 novembre.

"Le 30 novembre 2009, le Mediator, élaboré par le groupe Servier, prescrit dans le traitement du diabète mais aussi vendu comme coupe-faim, est discrètement retiré du marché après trente-trois ans. Douze ans plus tôt, l'Isoméride, un produit très voisin du même laboratoire, avait pourtant été interdit en raison des risques pulmonaires et cardiaques induits pour le patient. Comment Servier, aujourd'hui inculpé d'homicide involontaire et de "tromperie", a-t-il pu commercialiser aussi longtemps le Mediator, causant de 500 à 2 000 morts et infligeant de graves séquelles à des milliers de patients ?
Comme le démontre cette enquête, sur la base de témoignages et de documents en partie inédits, ce médicament n'aurait jamais dû être autorisé, le laboratoire ayant dès 1976 ignoré une étude niant son efficacité. Mais ce dernier n'est pas l'unique responsable. Alors que les signes de danger se multipliaient dans les années 1990, l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) n'en a tenu aucun compte. Remboursé par la Sécurité sociale à 65 %, pour un prix de 5 euros, le "coupe-faim du pauvre" a continué d'empoisonner des milliers de personnes. Il sévirait encore sans la franc-tireuse Irène Frachon, la pneumologue du CHU de Brest qui a accumulé les preuves médicales à son encontre, puis fait éclater le scandale pour réclamer l'indemnisation des victimes."

Débat à voir et à revoir

"Quelles sont les stratégies dont usent les industries pharmaceutiques pour vendre leurs produits au plus grand nombre ?"

Informez vous. C'est votre devoir aujourd'hui en tant que patient. Quel est le futur Mediator? Regardez les informations discrètes, mais disponibles. Le Gardasil? Comment se fait-il que Xavier Bertrand ait accéléré la procédure mise sur le marché français de ce prétendu vaccin? La collusion politique-industrie doit être dénoncée. Je suis vraiment très heureuse d'écouter ce débat et ces reportages dénoncer les procédures de l'industrie pharmaceutique.

Posté par texmex à 12:47 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 
Related Posts with Thumbnails