La vie au jour le jour

Une adulte qui pense encore être une enfant, qui élève deux jeunes ados en devenir

10 décembre 2008

DVD Eating de ravediet.com

J'ai déjà surfé sur ce site sans m'arrêter auparavant, mais aller savoir pourEating_3rdEdSmFquoi j'ai finalement commander les DVDs de Mike Anderson... Après la lecture du livre The China Study, ce DVD Eating (3ème édition) a achevé de me convaincre qu'il fallait que je change ma façon de manger pour exclure toutes les protéines animales.

Les deux premier tiers du DVD sont là pour justifier le bien fondé et l'efficacité d'une alimentation 100% basée sur les plantes (plant based diet) au niveau nutritionnel.

Viennent ensuite tous les aspects positifs pour la planète. Même si je n'y ai jamais été très sensible, ces arguments me touchent plus que ce que je ne pensais. Aussi bien les désastres écologiques comme The Dead Zone, ou les conséquences des antibiotiques dans les viandes ingérés par mes enfants.

Des chiffres après lequel je cours depuis que j'ai lu le livre de T.Souccar Lait mensonges et propagande, c'est la quantité de nourriture nécessaire pour nourrir les animaux. Ces chiffres sont ceux des Etats-Unis mais je doute que les quantités soient très différentes pour l'Europe. 13 kilo de blé pour produire 1 kilo de boeuf. Les animaux de la ferme consomme 80% de maïs (corn), 80% de blé (grain) et 95% de avoine (oats). 87% de la surface agricole totale (presque la moitié du territoire américain) est utilisée pour élever les animaux que nous mangeons.

La moitié de l'eau consommée aux USA est utilisée pour nourrir les animaux que nous mangeons. 45 600 litres  d'eau sont nécessaire pour produire 500g de boeuf. Alors qu'il ne faut que 228 litres pour 500g de pommes de terre. Et c'est sans parler des déjections des animaux qui polluent les rivières (voir la zone du Mississipi qui est appelé The Dead Zone). Les animaux produisent 130 fois plus de déchets que les humains.

90% de la déforestation peut être directement reliée à l'élevage de boeuf. 2/3 du blé (grain) exporté par les USA est utilisé pour l'élevage dans d'autres pays. Et les USA ensuite importe du boeuf bon marché. Et ceci a des conséquences sur la diminution des surfaces de nature dans le monde, et en conséquence sur le réchauffement de la planète.

La production de méthane est spécialement mise en cause, pas seulement la production de CO2. Le méthane est un gaz 20 fois plus puissant que le CO2 pour réchauffer l'athmosphère. Et l'élevage des animaux comme alimentation est la première cause de production de méthane.  Donc en réduisant notre consommation d'animaux, nous pouvons avoir un impact sur le réchauffement de la planète. Imaginons que chaque personne décide de ne pas manger de viande un jour par semaine, ce serait déjà 1/7 du méthane en moins dans l'athmosphère.

Nous pêchons aussi plus de poissons que ne peut se reproduire pour le renouvellement naturel des espèces. Mais le pire est que la moitié de ce poisson est utilisé pour nourrir les animaux que nous élevons/mangeons.

Le chapitre 16 montre des images de la cruauté dans l'élevage des animaux et sont difficiles à supporter; je ne recommande pas de les regarder.

Le chapitre 17 aborde le thème des maladies infectieuses qui sont propagées par les animaux d'élevage. Qui reçoivent 70% des antibiotiques produits... Et ces médicaments passent dans la viande, mangée par l'être humain. Etre humain qui devient résistant aux antibiotiques. Le serpent qui se mord la queue!!! et qui aujourd'hui ne sais plus comment combattre les infections nosocomiales.

Alors quel est notre donation aux générations futures? Saviez vous que Leonard da Vinci et Albert Einstein etaient végétariens?

Pour plus d'informations sur le sujet, Mike Anderson recommande un liste impressionnante de liens. Alors informez-vous et prenez votre décision en connaissance de cause.

Posté par texmex à 06:53 - Nutrition - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 
Related Posts with Thumbnails