La vie au jour le jour

Une adulte qui pense encore être une enfant, qui élève deux jeunes ados en devenir

09 juillet 2008

Manger cru pendant un mois - Expérience

L'expérience fut mitigée mais reste très positive. roseComme pour tout mode d'alimentation il faut faire des efforts pour changer et surtout dans la durée. La moindre désorganisation a amèné son lot de problèmes en chaine, qui ont gêner le régime cru. 

Effectivement les 15 premiers jours ont été complètement cru, mais au fur et à mesure que la pression sociale s'est accru, le cuit est revenu pour finalement se réinstaller.

  • Durant les 15 premiers jours, une super forme. Je le sens au tennis.
  • Les smoothies verts sont une source d'hydratation parfaite. Et pratique aussi pour le picnic.
  • Pas de 'cravings' pour le chocolat.
  • Les odeurs de pizza faits maison sont très tentantes.
  • Je mange beaucoup de noix de cajou, ce qui permet de maintenir le niveau de calories élevé, résultat pas de perte de poids significative mais un dégonflement au niveau du ventre. Les calories hors fruits et légumes viennent donc du gras des fruits secs oléagineux.
  • Je n'ai pas encore le ventre plat, mais je me sens plus propre à l'intérieur, un peu comme si les aliments ne restent pas aussi longtemps en stand by à l'intérieur.

Puis dans la 3ème semaine, aussitot les mets cuits réintroduits (pas de gluten en premier mais surtout du poisson cru et cuit), et une overdose de coriandre (remplacant les épinards) des problèmes de digestion font leur apparition, une sorte de légère diarrhée. La forme reste là et je ralentis sur les smoothies quelques jours. Le temps passe au soleil et au sec, voir même au temps lourd.

Durant la 4ème semaine:

  • Smoothie uniquement le matin, la cuisine se désorganise.
  • Le gluten réapparait avec du pain (fait maison avec de la farine semi-complète), mais sans satisfaction réelle. Donc pas vraiment trop et pas tous les jours. Par contre le chocolat fait sa réapparition de temps en temps, par exemple le Samba de Rapunzel. (fendre une banane en deux, tartiner de chocolat et couper en petits morceaux, mmmmm...)
  • Plus satisfaisant sont les céréales comme la semoule de blé ou le riz cuit bien sûr. J'ai bien du quinoa, de l'amaranthe dans mon placard mais la semoule est prête en 5 minutes.
  • Je n'ai plus d'attirance pour la viande, si j'ai une bonne salade sur la table. Les barbeques ne sont pas un problème pour autant que je puisse manger une bonne salade ou boire un smoothie vert. J'ai retrouvé le gout des bonnes salades.
  • Le poisson cru ou fumé est un délice. J'adore mixer du saumon cru et du saumon fumé avec persil, ou coriandre, et répartir sur des tranches de concombre, ou des crackers.
  • Les oeufs reviennent doucement, une quiche sans pâte avec oeuf et semoule plus un légume (courgette, poivron rouge...) est un super repas végétarien.
  • Le point le plus important est de toujours avoir de quoi faire un smoothie vert dans la maison. Je fais en sorte de toujours avoir des fruits, surtout des bananes mûres, ce qui suppose deux achats de bananes par semaine. Il est assez difficile de toujours avoir assez d'épinards dans le frigo. Et ça prend de la place. Victoria Boutenko utilise des dents-de-lion mais le gout est trop amer pour moi.
  • Il faut aussi de quoi faire des salades faciles comme des carottes, du chou-fleur, des courgettes, des poivrons rouges... Bien sûr de la salade verte ou des feuilles de blettes mais il faut pouvoir les stocker. J'ai de nouveau des problèmes de place dans mon frigo...
  • Je mange nettement moins de noix de cajou, mais plus d'attirance pour des figues Portoben bio achetées à Satoriz, un délice. J'ai besoin d'un snack satisfaisant à grignoter. Les cookies crus ne sont pas la panacée pour l'instant. Donc les calories hors fruits et légumes viennent cette semaine plutôt du sucre.
  • J'ai envie de Tartex (paté végétal), que je tartine sur une feuille de bette que je roule, et c'est un super roll, très satisfaisant. Il faut que j'expérimente plus dans ce genre de nourriture. Mais je ne trouve pas assez de grandes feuilles vertes fraiches comme la bette. Il semble que les feuilles de nori (algues) soient une bonne alternative. Nous aurons des sushis végétaux, on peut remplacer le riz par du choux-fleur en semoule et du hummus cru mélangé, et le poisson par des légumes. On peut remplacer le Tartex par n'importe quel dip végétal comme le hummus.

En résumé le cru à 100% est difficile à maintenir. Il suffit d'un petit accro dans l'engrenage, et le cuit fait sa réapparition. Pas facile non plus de sortir au restaurant ou chez des amis et de ne manger que du cru. Déjà assez difficile de résister aux verres de sangria sous la tonnelle :-)  Les écarts sont trop faciles. Plus facile d'acheter un bon sandwich ou un petit pain que de trouver une banane mûre et une coupe de fruits frais en France ou en Suisse.

Chacun est différent et sa réaction à un régime alimentaire strict dépend de beaucoup de facteurs. Il m'a fallu un mois pou rétablir des selles correctes et compactes. Je deviens petit à petit végétarienne. Je pense que ce sera une parfaite préparation au cas où je désirerais me tourner vers le cru de manière plus durable. Une période de transition me semble nécessaire.

Je vais garder un bon niveau de cru dans mon alimentation, tout en y ajoutant des céréales, si possible sans gluten. Il semble que les algues soient un bon complément des feuilles vertes fraiches. Une autre voie que je ne connais pas (et je mets du temps à essayer) sont les légumes fermentés (je n'ai jamais adoré le chou, ni les cornichons).

PS: Vous avez peut-être entendu parler de la mort de Tim Russert présentateur télévision aux USA. Décès par attaque cardiaque sur le lieu de travail. Si vous lisez l'anglais, une interview posthume qui détaille le pourquoi de sa mort et comment il aurait pu être sauvé. Pas forcement manger du cru mais surtout diminuer tous les sucres et farines raffinés, les protéines animales, et augmenter les fruits et légumes. Faire du sport ne suffit pas, il faut manger correctement. Et vice-versa.

PS: Un post de Steve Pavlina sur son expérience du cru. Il semble nettement plus loin dans sa réfléxion.

Posté par texmex à 08:09 - Alimentation vivante - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

    Hello,
    Merci de ce compte rendu du cru.
    Mais qu'est-ce qui t'a poussé à l'expérience? Des problèmes de santé? Ou juste la curiosité?

    Posté par Sugus, 09 juillet 2008 à 11:27
  • Deuxième test après Caroline de Culinotests (fait pour Fureur des Vivres), je suis plus que jamais convaincue mais je ne peux pas m'y mettre pour le moment, en août peut être...

    Posté par Tiuscha, 09 juillet 2008 à 11:37
  • Quel courage! Je ne tiendrais pas un mois!

    Bises,

    Rosa

    Posté par Rosa, 09 juillet 2008 à 13:17
  • Moi aussi, je me demande pourquoi tu as tenté cette expérience. J'aurais bien du mal à ne manger que du cru mais me passer de viande et manger beaucoup de légumes ne posent aucun problème chez moi

    Posté par eglantine, 09 juillet 2008 à 14:01
  • Merci

    Je viens de plus en plus sur ton blog du fait qu'il y a de plus en plus de cru et je m'oriente vers 80% de cru à plus ou moins long terme.
    Merci de ce parcours ....... que je ne tenterai pas .
    Les aliments lacto-fermentés j'adore maintenant, un peu au début et j'ai eu une période accro comme pour les smoothies verts. Mon must choux-fleurs et carottes et ail.

    Posté par talane, 11 juillet 2008 à 12:13
  • merci pour le compte rendu de ton expérience. Personnellement, je ne crois pas qu'on puisse décider du jour au lendemain de devenir crudiste. C'est quelque chose qui doit se passer harmonieusement, sans privation. Lentement, les gâteries cuites deviennent moins attirantes et sont remplacées par des gâteries crues. L'important c'est d'écouter notre corps un peu!
    Julie

    Posté par Julie, 13 juillet 2008 à 16:28
  • quand on a des envies de chocolat à la maison, je fais des fausses truffes voici ma recette au cas où ça t'aide:
    1 tasse de noisettes,
    1 cuillère à soupe de nectar d'agave,
    3-4 cuillères à soupe de cacao (le cru est plein de minéraux),
    1 ou 2 cuillères d'huile de noix de coco vierge fondue (optionnel)
    et une pincée de sel de mer gris.
    Les quantités sont approximatives, ça dépend des goûts.
    On laisse tourner au robot jusqu'à ce que ça soit bien mélangé, ça finit par former une boule.
    Ensuite on en fait de petites boules, comme des truffes, qu'on peut rouler dans la poudre de cacao. J'aime bien mettre une noisette crue au milieu, pour faire comme un Ferero Rocher!
    Ça se garde bien au frigo ou au congélo.

    Posté par Julie, 13 juillet 2008 à 16:38
  • Merci Anne de partager ton experience.

    je vais en prendre ... de la graine

    Les graines germées je fais souvent, d'ailleurs je vais en finir avec mes 3 pots à confiture qui me servent de germoir et en acheter un "vrai" (ici seul le blé passe, je n'ai pas tenter les pois chiche)

    Une crudité à chaque repas ça c'est une habitude tres ancrée chez nous , meme mes enfants chez eux desormais le font et mon fils est un fana de la carotte crue en coupe faim Grace à toi la semoule de chou fleur est un must chez nous
    Par contre je lutte depuis des années pour manger moi meme assez de legumes cuits ayant ete elevée sans mais mes enfants pas de soucis et mon mari s'y est mis apres quelques decenies ...

    Pour toutes les raisons que tu evoques je voudrais diminier la viande, mais j'ai du mal ! Comme bcp de gens, le repas se fait autour de la proteine viande ... mais aujourd'hui, apres 3 semaines de gens chez moi, je crois que je vais faire une cure de poisson ! En cas de fatigue ou de fringale ce serai vers la viande que je me tournerais spontanement
    Pas de charcuterie dans nos moeurs, mais du jambon (pas bio car ici pas facile de s'en procurer)

    j'avoue queles smothies verts... il faut que l'idée fasse sont chemin dans ma tete avant que je me decide...

    Le lait : disons que je mange environ 5 yaourts par semaine en smothies avec des fruits Je n'ai pas le droit au soja ( ayant eu un cancer hormono dependant)ce qui sur mon alternative proteine me limite.

    J'ai tenter les algues : en salade rehydraté j'aime bcp l'algue wakamé mais je suis la seule à la maison !!!

    J'ai bien fait dete relire, car je m'apperçois que j'ai zappé les legumineuses depuis deux mois , avec du monde en permanence chez moi je reprends les vieux reflexes : rectification du tir des ce jour ! sa me permet de me caler sans viande et sans poisson ou oeuf - toujours bio chez moi les oeufs- (je sais c'est dans la tete !!!)

    je ne connais pas le houmos cru ... j'en suis curieuse

    Sur mon blog je n'insiste pas sur les aliments "anti cancer" car comme j'aime bien repondre aux commentaires par correction dejà et que souvent c'est polemique je ne veux pas passer mon temps à "me justifier" donc je ne souligne pas ...
    mais + de legumes surtt chou ( tomates ail oignons etaient dajà dans nos "moeurs) sirop d'agave au lieu de sucre les matieres grasses sont peu presentes dans notre alimentation
    mais il est sur que j'avance aussi dans l'alimentation prevention santé ...

    merci encore pour ce partage et plein de bizzronron

    Miaou

    Posté par Miaou, 11 août 2008 à 09:03
  • J'ai cotoyé une personne qui manger cru depuis des années. Son conseils était d'introduire l'alimentation cru petit a petit, dans notre alimentation, pour que le systéme digestif s'y habitue. Un repas cru par ci par la puis on augmente petit a petit la quantité de cru. Elle mange 80% cru et 20% cuit. Je pense que pour passé du cru au cuit il faut faire pareil sinon on risque avoir des problèmes de digestion. Quand elle est invité chez des amies, elle amene un plat fait de cru pour sont repas mais aussi pour faire découvrir aux autres personnes les recettes.

    Posté par Françoise, 22 mai 2012 à 09:00
  • Merciiiii !

    Très beau et instructif témoignage, bravo et merci pour nous tous ! A vraiment essayer pour notre plus grande santé, bien-être et bonheur en découlant, c'est évident ! Au moins déjà étape par étape, pas forcément un mois, bien sûr !

    Posté par Yvan, 09 juin 2012 à 11:15
  • 4 années plus tard, je ne mange plus cru. Par contre je maintiens toujours le smoothie vert le matin au petit-déjeuner. J'ai reintroduis la viande mais seulement le poulet et le porc bio d'une ferme connue, les oeufs bio. En été, aucun problème pour la salade de midi. Le soir je mange du fromage (de lait cru). Le pain est au levain. J'essaie de limiter le gluten au pain au levain, mais les pâtes sont toujours au menu de la famille. Le sucre est bien diminué. Les légumes fermentés font leur apparition, les algues ont disparu.
    Donc pas de cru à 100% mais probablement à 50%, un peu plus l'été, avec une petite proportion de proteines animales (surtout les oeufs pour moi).

    Posté par texmex, 09 juin 2012 à 11:52

Poster un commentaire







 
Related Posts with Thumbnails