La vie au jour le jour

Une adulte qui pense encore être une enfant, qui élève deux jeunes ados en devenir

30 avril 2008

Les bonbons pour les enfants: non merci!

Combien de fois ai-je dû refuser des bonbons ou des sucettes pour mes enfants?

Vous finissez un superbe repas et le serveur amène deux sucettes pour mes filles qui ont été des petits anges et qui ont dévoré tout ce qu'on a pu leur apporté. On remercie la cuisine et deux sucettes pour les filles en cadeau d'adieu. NON? elles ne peuvent pas les avoir? Oh les pauvres? Je passe pour une ogresse de refuser ce morceau de sucre à mes filles! MAIS OUI C'EST MAUVAIS! Et ça n'est pas un cadeau.

Le pire a été ce gentil coiffeur qui veut encore leur donner un petit bonbon (après le fameux restaurant). Et mon mari qui l'a bien observé pendant sa coupe me confie que ca doit être un expert d'arts martiaux. Et pour tout dire ce coiffeur (pas tout jeune) avait l'air vraiment en forme, mince, bronzé et musclé mais pas trop. Alors pourquoi offrir des bonbons aux enfants? Il n'en mange surement pas beaucoup lui-même...

Parce que ça se fait et qu'offrir du sucre comme récompense c'est normal. Personne ne pense à mal n'est-ce pas? La personne qui offre ces bonbons veut seulement faire plaisir, n'est-ce pas?

Eh bien maintenant je dis NON au sucre

et mes filles commencent à avoir l'habitude.

Ce post d'une maman qui est en train de gagner la bataille de l'hyperactivité de son fils avec un changement d'habitudes alimentaires, m'a poussé à écrire cet article. Il faut être conscient que les bonbons et certains additifs alimentaires (présent largement dans tous les bonbons (surtout les light!) de toutes les couleurs) peuvent induire des maladies graves chez certaines personnes, l'hyperactivité en est une parmi tant d'autres.

Je suis heureuse que mes deux filles ne soient pas sensibles au sucre au point d'être incontrolables, cependant les sodas caffeinés ont des effets bien nets sur leur comportement. Et je ne parle pas du Nute**a et des Kind*r Chocolat. Pour le premier, les filles aiment mais ont une autre alternative à base de noisettes Samba de Rapunzel à la maison (45% de noisettes et non pas 7% pour le Nutella qui n'est que sucre et graisses), et pour le deuxième Grande Pucette a appris à ne pas aimer et à les refuser (avec une moue de dégout qui surprend toujours ceux qui lui en offre!) Mais pour les bonbons je n'ai pas encore réussi la même chose!!!! :-(

Alors quelle est mon alternative?

Les FRUITS SECS.

Aussi bien les noix de cajou (que Petite Pucette adore), les noix (que Grande Pucette tolère) ou les figues d'Iran (qui sont les préférées de mon mari) ou les figues de Turquie (moi j'aime tout de toutes façons!).

Et je ne refuse pas les chocolats. Les filles n'ont que 3 types de tablettes de chocolat à la maison: chocolat noir à 70% (pour tout le temps), chocolat praliné (pour les crèpes parce qu'il fond facilement) et chocolat au lait aux noisettes (exceptionnelement pour Grande Pucette qui évolue sans cesse dans ses gouts mais qui n'aime pas le chocolat au lait tout seul!).

Alors oser refuser ce qui ne correspond pas
à vos convictions profondes.
Ce n'est pas parce que tout le monde le fait,
que vous devez l'accepter.

Posté par texmex à 07:51 - Nutrition - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

  • enfant, je n'aimais pas les bonbons.
    sans doute aussi parce que mes parents ne nous en achetaient pas et que je n'y étais donc pas habituée.
    cela provoquait généralement l'étonnement !

    nous avons grignoté, mes frères et moi, le même genre de douceurs que tes filles mais également des pastilles vichy ou des bonbons au miel.
    quelques cochonneries (type carambar ou kinder) avaient très occasionnellement droit de présence à la maison mais cela reste bien rare.

    je ne sais pas comment nous allons gérer cela pour nos enfants à venir avec mon mari...

    Posté par Anne Cé, 04 mai 2008 à 10:01
  • Les bonbons existent depuis longtemps. Mais de consommation rarissime en des occasions particulières, ce qu'il était pour nos grands-mères, il est devenue de consommation courante et la quantité de ce réel poison crée problème. Il n'est pas rare de voir des mères inconscientes faire provision de bonbons au supermarché pour distribution régulière à la maison.

    Plus difficile à gérer l'aspect social du bonbon. Le partage à la récré qui fait que l'on se sent du même groupe. Donner un bonbon c'est dire "tu es ma copine, je t'aime bien" et l'accepter c'est accepter cette amitié. Le bonbon peut être une récompense parce qu'on a gagné à un jeu d'anniversaire, refuser c'est se priver d'une valorisation devant le groupe. L'enfant doit-il se marginaliser ou accepter en se sentant coupable et en cachant la chose à sa mère?

    Le bonbon peut aussi être le signe d'appartenance au groupe - on partage les mêmes bonbons à la récré - et l'enfant a besoin de cette socialisation pour construire son autonomie.

    Ma position : non aux bonbons à la maison en expliquant pourquoi, en remplaçant avec d'autres choses que souvent même ils préfèrent. Pour le reste c'est selon...

    Mais il est bon de faire de la résistance et surtout d'expliquer pourquoi. Même si l'enfant succombe parfois, il SAIT et ne l'oubliera pas!

    Posté par Sugus, 04 mai 2008 à 10:51
  • dur pour le choco...

    ni moi ni mes enfants n'aimons trop les bonbons.. Mais le chocolat ;o) Alors difficile de faire l'impasse sur les Kin*** et le Nut*** ! Mais je vais essayer de trouver le Samba dont tu as parlé, j'aimerais bien trouver une alternative, surtout depuis que j'ai lu chez VerOoo [http://lemondedevero0oo.canalblog.com/archives/2008/03/25/] que c'était bourré d'huile de palme...

    Posté par wizzil, 04 mai 2008 à 14:03
  • Je suis d'accord avec toi sur le fond bien sur, mais attention au retour de baton : une amie a fait à peu pres la meme chose avec ses enfants, résultat les 2 gamins (maintenant ados) se gavent littéralement de kin***, nut*** et autres mac** dans le dos de leur parents...

    Posté par flo, 04 mai 2008 à 14:15
  • Wizzil > pour les amateurs de chocolat, dont je fais partie, j'ai remplacé avantageusement le nut*** par la "chocolade" (marque Jean Hervé) que l'on trouve en magasin bio. (il en existe même une version sans lait)
    on trouve aussi d'excellentes pâtes à tartiner dans les réseaux du commerce équitable. quant aux kin*** vu que je n'ai jamais aimé ce chocolat (ce qui m'intéressait c'était la surprise !!) je n'ai pas d'équivalent à proposer.

    Flo > moi aussi j'ai eu une période de "rébellion alimentaire" par rapport à mes parents à l'adolescence et deux ou trois années de malbouffe quand j'étais étudiante. mais en définitive, mes "convictions alimentaires" sont aujourd'hui certainement plus extrêmes que celles de mes parents !

    Posté par Anne Cé, 05 mai 2008 à 00:05
  • Mmm...

    @Anne Cé : "la chocolade".. rien que le nom me fait envie ! Mais je n'ai jamais vu cette marque, on en trouve en France ?
    @Flo : c'est normal, la rébellion, mais ça ne dure qu'un temps.. en fait, lorsque mes enfants étaient petits, leur père les a laissés se gaver de bonbons (volontairement) afin qu'ils s'en dégoûtent eux-mêmes ; je n'étais pas d'accord (je devais me mordre la langue..) mais j'avoue que ça a pas mal fonctionné, son système ;o))

    Posté par wizzil, 06 mai 2008 à 10:24
  • Wizzil > oui, la marque "jean hervé" est française et très bien distribuée dans les magasins bio. ils font tout ce qui est purée d'oléagineux et donc cette fameuse "chocolade". (il en existe d'ailleurs une version sans lait)

    Posté par Anne Cé, 06 mai 2008 à 11:04
  • je suis tout a fait d'accord avec toi, et chez moi c pareil j'ai banni tous les aliments contenant des additifs, surtout les "E". Et ma puce a 2 ans n'a mangé qu'un seul bonbon dans sa vie, d'ailleurs elle aime pas le sucré et adore les légume set fruits, chocolat a 70% et plus. Tout cela fait peur mais on fait ce qu'on peut!

    Posté par leonine19, 06 mai 2008 à 13:56
  • Mes enfants ont 25, 23 et 20 ans. Il n'y a eu des bonbons à la maison que pour les anniversaires avec les copains ( en fait c'etait mini cadeaux = quelques bonbons) pas de soda sauf encore les reunions d'enfants avec jus de fruits plutot .
    Quand aux bonbons je n'ai pas eu a refuser, il ne me semble pas qu'on leur en proposait ... sauf en maternelle, une année !!! mais la maitresse a cesser au second trimestre.
    A paques : quelques chocolat et des cadeaux "concret le fils a eu entre autre sa 1 ere canne à peche -

    Ceci dit , sur 3 j'ai un "bec sucré" mais pour faire passer elle cuisine volontiers des gateaux meme pour elle seule ce qui limite les "degats" ...

    Et as tu suivi les recherche sur l'origine du cancer et sa prevention? les pics glycemiques ont un role indeniables ... ( travaux du Professeur Beliveau entre autre Professeur de biochimie à l'Université du Québec à Montréal et directeur du laboratoire d'oncologie moléculaire de l'hôpital Sainte-Justine)

    Je n'ai pas retrouver les données, mais en voiture il n'y a pas longtemps sur France-Inter j'ai entendu que dans un pays nordique (suede? norvege ?) des enfants ont eu une alimentation moins riche en viandes et en soda , plus riche en légumes , légumineuses etc on vu la violence en 6 mois diminuer de façon tellement importante que le doute n'est pas possible ... si quelqu'n a des infos precise sur cette experience, cela m'interresse ...

    Plein de bizzronrons Bella !

    Posté par Miaou, 10 mai 2008 à 00:18

Poster un commentaire







 
Related Posts with Thumbnails